AMA et PSA élaborent un plan pour les pharmaciens dans les cliniques GP

L’Australian Medical Association (AMA) et la Pharmaceutical Society of Australia ont annoncé leur partenariat dans le développement d’un modèle pour soutenir un rôle plus intégré des pharmaciens dans les cliniques de médecine générale, en tant que membres de l’équipe de soins primaires.

De récents sondages menés par l’AMA et le PSA ont révélé que de nombreux membres des deux organisations manifestaient un vif intérêt pour un tel arrangement, qui pourrait améliorer les soins aux patients encéphalite japonaise.

Grant Kardachi, président national de la PSA, a déclaré que certains médecins généralistes et pharmaciens travaillaient déjà ensemble dans un modèle plus intégré et collaboratif, et qu’il se révélait efficace à petite échelle.

« Cette approche de soins en équipe a montré que le modèle est bénéfique pour les pharmaciens, les médecins et les patients à un moment où le vieillissement de la population et les maladies chroniques augmentent les pressions sur le système de santé », a déclaré M. Kardachi.

Le Dr Brian Owler, président de l’AMA, a déclaré qu’il était important que les médecins généralistes et les pharmaciens se complètent et ne se concurrencent pas les uns les autres.

« Avec le fardeau croissant des maladies chroniques, nous voyons des patients avec des traitements médicamenteux très complexes », a déclaré le Dr Owler.

« En encourageant les pharmaciens à pratiquer en collaboration avec les médecins dans les cliniques de médecine générale, nous améliorerons la communication et nous aiderons à gérer ces schémas thérapeutiques complexes. »

Le PDG du PSA, le Dr Lance Emerson, a déclaré qu’il était important d’élaborer des paramètres de financement pour un tel modèle de collaboration, et le PSA et l’AMA travailleraient ensemble pour faire progresser le développement du modèle.

L’objectif était de s’assurer que tout modèle choisi serait « viable et durable » pour les médecins généralistes et les pharmaciens qui travaillent ensemble dans de telles cliniques, at-il ajouté.

L’annonce a coïncidé avec la Semaine du Médecin de famille (20-26 juillet).