n | Rôle du translocateur 18 ligands KDa dans l’activation du récepteur du leucotriène B4 activé par le récepteur couplé à la protéine G et des voies réceptrices du type toll-4 dans les neutrophiles

RESUME GRAPHIQUE 1Procédures propylaires de ligands de TSPO sur les voies GPCR et TLR-4 dans les neutrophiles. Dans la partie gauche: GPCR (G-protein coupled receptor) régulation de la voie par les ligands TSPO. Lors de l’activation du BLTR (récepteur du leucotriène B) par le LTB4 (leucotriène B4), la protéine G couplée … IntroductionTSPO (Translocator 18KDa, capteur d’oxygène à protéine sensorielle riche en tryptophane) se trouve principalement en tant que protéine membranaire mitochondriale externe; il est nécessaire pour la translocation du cholestérol et régule ainsi le taux de synthèse des stéroïdes (Selvaraj et Tu, 2016). TSPO a été initialement identifié dans les années 1970 comme un récepteur périphérique aux benzodiazépines (PBR); De nos jours, TSPO est connu pour être largement exprimé dans tout le corps, y compris dans les cellules du système nerveux central (SNC), où il est considéré comme un marqueur de la neuroinflammation dans les maladies inflammatoires systémiques ou locales (Sandiego et al., 2015; al., 2017). De plus, la TSPO est surexprimée par les macrophages sur les sites inflammatoires et cancéreux (Hatori et al., 2012, 2015, Li et al., 2016, Zinnhardt et al., 2017), ainsi que par les neutrophiles qui migrent dans le foie après injection. cycloheximide (Hatori et al., 2014) ou dans les poumons après injection systémique de lipopolysaccharides (LPS) (Hatori et al., 2012). Malgré le fait que la TSPO est surexprimée dans des conditions de stress, le mécanisme précis de TSPO les processus restent insaisissables (Selvaraj et Tu, 2016). Comprendre la structure du récepteur et les sites de liaison ligand sont essentiels pour découvrir les effets réels de TSPO dans les scénarios physiopathologiques (Li et al., 2015). TSPO est un dimère composé de cinq hélices transmembranaires, et la cavité centrale abrite les sites de liaison pour les ligands endogènes et médicamenteux. La liaison de ligands à différentes unités dans le noyau peut être responsable des effets agonistes ou antagonistes, en fonction du phénotype cellulaire et de la classe chimique et de la concentration du ligand. Une série de ligands synthétiques hautement spécifiques pour TSPO ont été développés avec succès comme radiotraceurs pour le cancer et l’inflammation, et les mécanismes d’action de deux ligands TSPO prototypiques, le chlorodiazépam Ro5-4864 et l’isoquinolone carboxamide PK11195, ont été largement étudiés. Les résultats sur les réponses de liaison Ro5-4864 et PK11195, cependant, se sont révélés inconstants au fil des années, avec des effets allant de la production d’hormones stéroïdiennes à la signalisation cellulaire dans les maladies liées au TSPO (Le Fur et al., 1983; Shany et al., 1994). Choi et al., 2011; Gatliff et Campanella, 2016). Bien que la TSPO soit fortement exprimée sur les cellules ayant une immunité innée (Hatori et al., 2012, 2014, Cuhlmann et al., 2014, Sandiego et al., 2015; et al., 2017), son rôle dans les neutrophiles n’a pas été complètement étudié. Les neutrophiles sont les leucocytes les plus exprimés dans le sang humain et représentent la première ligne de défense contre l’infection.Les neutrophiles circulants réagissent rapidement aux médiateurs chimiques inflammatoires ou aux composants bactériens en adhérant à la paroi vasculaire, migrant dans les tissus enflammés, phagocytant et tuant les pathogènes, produisant et libérant de l’oxygène réactif (ROS), des espèces azotées (RNS), des cytokines, des eicosanoïdes, les protéases, les peroxydases et les pièges extracellulaires (Deniset et al., 2016). De plus, des données récentes ont identifié des fonctions supplémentaires des neutrophiles dans la réponse immunitaire, soulignant leur rôle dans la présentation des antigènes et le développement des réponses immunitaires acquises (Ostanin et al., 2012, Chen et al., 2014, Hor et al., 2017). Les neutrophiles présentent une grande diversité de récepteurs membranaires, dont les fonctions comprennent l’activation en aval des protéines intracellulaires ou la transduction des réseaux responsables de l’expression des gènes inflammatoires (Futosi et al., 2013). Les récepteurs Toll-like Receptors (TLR) et les récepteurs couplés aux protéines G (GPCR) sont deux classes de récepteurs membranaires qui sont essentiels dans les maladies inflammatoires infectieuses avec des voies intracellulaires distinctes. TLR4, un membre de la famille des récepteurs de reconnaissance de formes (PRR), reconnaît les patrons moléculaires conservés associés aux pathogènes (PAMP) et représente la principale ligne de défense contre les infections (Rosadini et Kagan, 2017). La liaison du LPS au TLR4 active les facteurs de transcription pour la synthèse des protéines pro-inflammatoires telles que les molécules d’adhésion, les cytokines et les enzymes (Rosadini et Kagan, 2017). Les neutrophiles expriment plusieurs récepteurs couplés aux protéines G (RCPG) pendant l’inflammation, tels que le récepteur formyl-peptide qui reconnaît les bactéries et les tissus lésés, et les récepteurs des médiateurs chimiques leucotriène B4 (LTB4), C5a, facteur d’activation plaquettaire (PAF) et les chimiokines (Futosi et al., 2013). La liaison des agonistes GPCR active plusieurs voies dans les neutrophiles pour induire une polarisation cellulaire menant à la chimiotaxie, à la production de ROS et à l’exocytose des granules intracellulaires (Futosi et al., 2013, Dahlgren et al., 2016, Rosadini et Kagan, 2017). L’activation des GPCR génère du phosphatidylinositol (3,4,5) triphosphate (PIP3) via les PI3-kinases, et active les petites GTPAses de Rac, provoquant la polimerisation de l’actine et l’activation de la kinase à l’avant de la cellule. De plus, les petites GTPases de Rac activent la NADPH oxydase et induisent la production de ROS dans la cellule polarisée. Cette cascade d’événements intracellulaires inhibe une lipide phosphatase responsable de la dégradation de PIP3 (PTEN), entraînant une accumulation de PIP3 à la pointe (Wang et al., 2002, Weiner, 2002, Kuiper et al., 2011). établi que l’activation et l’activation des neutrophiles exacerbés entrave la résolution de l’inflammation (Paris et al., 2015; Roos et al., 2015; Chalmers et al., 2016), et que les médiateurs endogènes modulent le développement et la résolution de l’inflammation. Pour aborder le rôle de TSPO dans les voies inflammatoires des neutrophiles, nous avons utilisé différentes concentrations de trois ligands TSPO connus. Ici, nous avons cherché à élucider la modulation de TSPO ’ s des fonctions neutrophiles activées par des récepteurs membranaires distinctes. A notre connaissance, nous montrons, pour la première fois, que les ligands TSPO ne modulent pas directement la voie TLR4 dans les neutrophiles, mais inhibent la locomotion des neutrophiles provoquée par l’activation des GPCR en agissant sur les fonctions cofiline et ARP2 / 3 pendant l’assemblage des filaments d’actine. aucun