L’examen de la concurrence appelle à la déréglementation

L’examen de la politique de la concurrence a publié son rapport provisoire, attendu depuis longtemps, recommandant la suppression des règles sur la propriété et l’emplacement des pharmacies communautaires.

Le rapport provisoire indiquait que le groupe d’experts ne considérait pas les restrictions actuelles sur la propriété et l’emplacement des pharmacies comme étant nécessaires pour assurer la qualité des conseils et des soins prodigués aux patients.

« De telles restrictions limitent la capacité des consommateurs à choisir où obtenir des produits et services pharmaceutiques, et la capacité des fournisseurs à répondre aux préférences des clients », indique le rapport.

« Le panel considère que les règles de propriété et de localisation de la pharmacie devraient être supprimées dans l’intérêt à long terme des consommateurs. Ils devraient être remplacés par des règlements pour assurer l’accès et la qualité des conseils sur les produits pharmaceutiques qui ne restreignent pas indûment la concurrence. « 

Le rapport notait également que les négociations à venir sur l’Accord 6CP offriraient au gouvernement fédéral l’occasion de supprimer les règles de localisation, avec des « dispositions transitoires appropriées ».

Le résultat fait suite à la publication d’un document de synthèse en avril appelant à des soumissions à l’examen de la politique de la concurrence.

Le projet de rapport indiquait que des parties prenantes telles que la Guilde des pharmaciens d’Australie, la Pharmaceutical Society of Australia, Symbion et l’Association des pharmacies amicales australiennes soutenaient le régime réglementaire actuel.

Toutefois, des groupes tels que le Forum sur la santé des consommateurs, National Seniors, Chemist Warehouse et Professional Pharmacists Australia ont demandé des changements à la réglementation varicelle.