Exposition alimentaire aux aflatoxines et croissance réduite chez les jeunes enfants du Bénin et Togo: étude transversale

L’environnement du foetus et de la petite enfance, y compris l’état nutritionnel de la femme enceinte et du nourrisson, sont considérés comme critiques pour la croissance et le risque de maladie plus tard1. Beaucoup de personnes dans les pays en développement souffrent non seulement de malnutrition exposition chronique à des niveaux élevés de métabolites fongiques toxiques (mycotoxines). Une famille de mycotoxines, les aflatoxines, sont cancérigènes et immunotoxiques et retardent la croissance des animaux2. Les aflatoxines contaminent les aliments de base en Afrique de l’Ouest, en particulier le maïs et l’arachide, en raison des conditions de stockage chaudes et humides qui favorisent la croissance fongique. Une exposition élevée aux aflatoxines se produit tout au long de l’enfance dans la région, 3,4 suggérant que la croissance et le développement pourraient être gravement affectés. Nous avons évalué l’exposition aux aflatoxines par rapport aux mesures anthropométriques chez les enfants au Bénin et au Togo.